Décembre 2014

Bonjour à Tous,


À la fin de cette année 2014 et à l’approche de l’année 2015, il est de mise de vous présenter mes vœux en tout premier lieu.


À vous Tous et à toutes les personnes qui vous sont chères, je vous souhaite de passer de Joyeuses Fêtes dans l’Amour, la Paix et la Joie. --- Pour la nouvelle année, je vous la souhaite Bonne et Heureuse avec la Santé (et surtout avec la Santé). Sans la santé pour nous même et la famille, nous ne sommes pas grand’chose (sic) comme dirait l’autre; je suis bien placé pour le savoir.


Dans mon éditorial de fin d’année, je voudrais surtout écrire au sujet de la Fédération québécoise de philatélie. Que se passe-t-il à la Fédération québécoise de philatélie ci-après appelée la FÉDÉ?


Retour sur l’AGA qui s’est tenue à Québec en juin dernier. À la dernière minute, les délégués des clubs ont été confrontés à une proposition présentée par la FÉDÉ elle-même, visant à inclure les numismates / clubs des numismates à titre de membres de la FÉDÉ. Un document montrant les changements à la charte de la FÉDÉ a lui aussi été présenté… à la dernière minute.


Les discussions ont été courtes; et, les opposants à cette proposition ont été virulemment intimidés et insultés par un délégué en faveur de la proposition. On se serait cru dans une réunion syndicale du genre de celles dont on a parlé à la Commission Charbonneau. La proposition fut retirée; fin de la discussion.


Où est la démocratie à la FÉDÉ? Proposition importante présentée à la dernière minute sans que les clubs aient eu le temps de se préparer à en discuter d’une façon intelligente. Proposition importante présentée par la FÉDÉ sans avoir fait une étude des « pour » et des « contre » de cette proposition. Réunion pactée avec intimidation aux opposants. Elle est belle la démocratie à la FÉDÉ.


Depuis cette réunion, l’on constate que c’est silence radio de la part du président au sujet des orientations de la FÉDÉ. Par contre il est un très bon répartiteur de nouvelles sur les dates de réunions des clubs et autres informations terre à terre; ce n’est pas ainsi que l’on va forger l’avenir de la FÉDÉ et de la philatélie au Québec. On laisse de côté les informations importantes sur les orientations et sur l’utilisation des argents, pour ne présenter que des amuse- gueules.


Dernièrement, j’ai constaté que la FÉDÉ a acheté des catalogues de philatélie et de numismatique. Pour la philatélie ça va. Mais on a pris quel argent et avec l’autorisation de qui pour acheter des catalogues de numismatique? Est-ce que l’on est en train de faire par en arrière et d’une façon vicieuse, ce que l’on n’a pas eu le courage de présenter correctement

lors de l’AGA? N’oublions pas que, lorsque l’on ne donne pas ou que l’on cache de l’information aux membres, ceux-ci sont en droit de supposer ce qu’ils veulent.


Que l’on discute d’une association avec les numismates, d’une façon honnête, calme et éclairée et que l’on prenne une décision par la suite, est une chose. Mais que l’on fasse vicieusement et par en arrière ce que l’on n’a pas le courage de faire honnêtement, c’est une autre chose.


L’absence évidente de démocratie à la FÉDÉ et ce qui apparaît comme de l’utilisation non approuvée d’argent reçu des membres et de la subvention gouvernementale, démontrent que la FÉDÉ ne représente alors qu’un groupe d’individus. Je ne me reconnais pas dans cette FÉDÉ sectaire qui n’a tout simplement plus de raison d’être. Le gouvernement québécois devrait y repenser deux fois avant de subventionner cette FÉDÉ.


Je termine en mentionnant ceci : il serait préférable de porter attention au message et de voir ce que l’on peut en faire, au lieu de tirer à boulets rouges sur le messager.

Guy Desrosiers